Les planètes errantes, grandes oubliées des catalogues

Catégorie: Exoplanètes, Naines brunes

On considère généralement comme exoplanète certains astres (dont 2M1207 b est le plus connu) à peine quelques fois moins massifs que leur étoile (qui est parfois une naine brune, voir un astre de masse planétaire). Dans ce cas en théorie, la planète et l’étoile sont différents d’une couple planète-étoile classique. Si d’habitude la planète se forme à partir des restes laissées par l’étoile (dans un disque protoplanétaire) qui s’est formée bien plus tôt, ici il est logique de penser que les deux astres se sont formés en même temps et de la même manière, ils sont en quelques sortes, de même nature.

2M1207 B (en rouge) et A (en bleu), une planète (très) massive en orbite autour d’une étoile ratée. Couple étoile-planète ou étoile binaire de faible masse? – Creative Commons.

Les étoiles les moins massives de cette catégorie ne peuvent même pas prétendre au titre de naines brunes, puisqu’elles ont une masse trop faible pour avoir un jour connu la fusion du deutérium. Pourquoi ces étoiles plus que ratées mériteraient moins le statut de planète que leur compagnon, tout aussi inerte et à peine plus léger?

CFBDSIR 1458+10 A, un étoile qui ne s’est peut être jamais allumée, entourée de nuages de vapeur d’eau et accompagnée de sa planète, à peine deux fois moins massive qu’elle même. Couple étoile-planète ou planète errante double? – Creative Commons.

Mais allons plus loin. Si l’on considère ces étoiles comme des planètes, on devrait donner le même titre aux mêmes astres, mais dépourvus de compagnons. Ces astres sont appelés planètes d’amas, planètes errantes ou sous-naines brunes.

Le petit point bleu est CFBDSIR 2149-0403, un astre à peine quelques fois plus massifs que Jupiter, désespérément froid, inerte et solitaire. Etoile ou… enfin bref vous m’avez compris! – Creative Commons.

Voici donc une petite liste des candidats que j’ai recensé. En gras j’ai marqué les candidats « confirmés », c’est à dire ceux dont la masse a été mesurée comme inférieure ou égale à 13 masses joviennes. Si plusieurs modèles décrivent différemment l’évolution de ces astres, les différentes solutions sont séparées de barres obliques. La lettre suivie d’un chiffre représente la classification spectrale de l’astre lorsqu’elle est connue, la mention microlens indique que la planète errante a été découverte par la méthode des microlentilles gravitationnelles, aucune lumière directe n’en a donc été captée.

CAHA Tau 1 (L2; 7/10/13Mj) Quanz et al. 2009

CAHA Tau 2 (L?; 8/15Mj) Quanz et al. 2009

CAHA Tau 3 (L?; 10/20Mj) Quanz et al. 2009

CFBDSIR 2149-0403 (T7; 4-7Mj) Delorme et al. 2012

Cha 110913 (M9; 8Mj) Luhman et al. 2005 – note: possède un disque protoplanétaire

MOA-ip-1 (microlensing, 0.53Mj) Sumi et al. 2011

MOA-ip-2 (microlensing, 0.24Mj) Sumi et al. 2011

MOA-ip-3 (microlensing, 3.53Mj) Sumi et al. 2011

MOA-ip-4 (microlensing, 2.19Mj Sumi et al. 2011

MOA-ip-5 (microlensing, 2.62Mj) Sumi et al. 2011

MOA-ip-6 (microlensing, 3.17Mj) Sumi et al. 2011

MOA-ip-7 (microlensing, 3.31Mj) Sumi et al. 2011

MOA-ip-8 (microlensing, 1.85Mj) Sumi et al. 2011

MOA-ip-9 (microlensing, 0.92Mj Sumi et al. 2011

MOA-ip-10 (microlensing, 1.42Mj) Sumi et al. 2011

rho Oph 4450 (T?, 2-3Mj) March et al. 2009

S Ori 47 (L1.5; mass?) E. L. Martín et al. 2001

S Ori 50 (M9; mass?) Navascues et al. 2001

S Ori 51 (M9; mass?) Navascues et al. 2001

S Ori 53 (M9; mass?) Navascues et al. 2001

S Ori 54 (M9.5; mass?) Navascues et al. 2001

S Ori 55 (M8; mass?) Navascues et al. 2001

S Ori 56 (L1; mass?) Navascues et al. 2001

S Ori 58 (L0; mass?) Navascues et al. 2001

S Ori 60 (L5.5 5-10Mj) E. L. Martín et al. 2001 and Zapatero et al. 2000

S Ori 61 (L0; mass?) Navascues et al. 2001

S Ori 62 (L2 * *mass?) Navascues et al. 2001

S Ori 65 (L3.5; mass?) Navascues et al. 2001

S Ori 66 (L3.5; mass?) Navascues et al. 2001

S Ori 67 (L5; mass?) E. L. Martín et al. 2001

S Ori 68 (L5; 5Mj) E. L. Martín et al. 2001 and Caballero et al. 2006

S Ori 69 (T0; mass?) E. L. Martín et al. 2001

S Ori 70 (T5.5; 3-7Mj) Ramirez et al. 2011

S Ori 73 (T4; 3-7Mj) Ramirez et al. 2011

UGPS 0722-05 (T9; 6-9Mj)Cushing et al. 2011

WISE 0410+1502 (Y; 3-9Mj)Cushing et al. 2011

WISE 1541-2250 (Y; 8-12Mj)Cushing et al. 2011

WISE 1828+2650 (Y; 0.5-20Mj)Beichman et al. 2013

WISE 2056+1459 (Y; 12-30Mj)Cushing et al. 2011

CFBDS 1458 (T9; 11-36Mj) Liu et al. 2011 – note: binaire

WISE 1217+1626 (T9; 11.5-35Mj)Liu et al. 2012 – note: binaire

Lorsque j’ai fait cette liste début juillet, j’avais pile poil 1000 planètes en ajoutant ces astres aux 968 exoplanètes que comportait mon catalogue et aux 8 planètes connues du système solaire.

N’étant généralement pas considérés comme des exoplanètes, j’ai décidé de les lister à part dans mon catalogue.

1 Commentaire