40 Eridani b – Première découverte pour le projet DPS (Dharma Planet Survey): une super-terre massive en orbite autour de la naine orange 40 Eridani (ou HD 26965) située à seulement 16 années lumière. C’est la deuxième étoile la plus brillante abritant une super-terre. Ce système est historique puisqu’il contient aussi la première étoile naine blanche jamais découverte, 40 Eri B.

The first super-Earth Detection from the High Cadence and High Radial Velocity Precision Dharma Planet Survey (Bo Ma et al.2018)

RW Aurigae A – RW Aur A est une jeune étoile de type T Tauri, elle-même prototype d’une étrange catégorie d’étoiles variables portant son nom. À peu près toutes les décennies, sa luminosité baisse brusquement avant de remonter. Ces dernières années, ces variations se sont multipliées et sont devenues plus longues. En utilisant l’Observatoire de rayons X Chandra les astronomes ont découvert que la raison de cette variabilité récente était la collision de planétésimaux. À chaque fois que l’étoile absorbe des débris de la collision cela crée un voile de poussière masquant l’astre.

Chandra May Have First Evidence of a Young Star Devouring a Planet (NASA)
Chandra May Have First Evidence of a Young Star Devouring a Planet (Chandra)

SuperWASP – Découverte de WASP-128 b, une naine brune orbitant très près d’une étoile jaune, dans la région la plus sèche du désert des naines brunes. L’orbite de ces planètes très massives est instable. Les forces de marées entre les deux astres dissipent son énergie, condamnant WASP-128 b à un plongeon inéluctable dans son soleil.

WASP-128b: a transiting brown dwarf in the dynamical-tide regime (Vedad Hodžić et al. 2018)

Découverte de trois nouvelles jupiters chaudes WASP-161 b, WASP-163 b et WASP-170 b. Le réseau WASP-South a permis de détecter les transits, qui ont ensuite été observés avec plus de détails avec les télescopes TRAPPIST-North, TRAPPIST-South, SPECULOOS-South et NITES pour obtenir les rayons des planètes. La vitesse radiale des étoiles a été étudiée par le spectrographe CORALIE ce qui a permit de mesurer la masse des planètes.

Discovery of three new transiting hot Jupiters: WASP-161 b, WASP-163 b and WASP-170 b (Khalid Barkaoui et al. 2018)

Découverte de deux saturnes chaudes et de deux jupiters chaudes: WASP-147 b, WASP-160B b, WASP-164 b et WASP-165 b. WASP-160B et WASP-165 font partie des étoiles les plus riches en éléments lourds abritant des jupiters chaudes. WASP-147 b, WASP-160B b et WASP-164 b sont de parfaites cibles pour une étude ultérieure de leur atmosphère par spectroscopie.

WASP-147b, 160Bb, 164b and 165b: two hot Saturns and two Jupiters, including two planets with metal-rich hosts (Monika Lendl et al. 2018)

Kepler (K2) – Validation de deux candidats jupiters chaudes EPIC 220501947 b (campagne 8) et K2-237 b (campagne 11). Les spectrographes HARPS et FIES ont permit de mesurer les masses des planètes.

EPIC 220501947 b and K2-237 b: two transiting hot Jupiters (Alexis Smith et al. 2018)

Ondes gravitationnelles – Des planètes ou naines brunes massives orbitant des naines blanches pourraient être détectables grâce aux futurs observatoires gravitationnels spatiaux.

Gravitational Waves From Ultra Short Period Exoplanets (J. V. Cunha, F. E. Silva et J. A. S. Lima 2018)

TW Hydrae – Première détection d’acide formique dans le disque protoplanétaire de l’étoile TW Hydrae avec l’observatoire ALMA.

First Detection of the Simplest Organic Acid in a Protoplanetary Disk (Cecile Favre et al. 2018)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *