Une planète autour du trou noir central de la Voie Lactée?

Catégorie: Non classé

De récentes observations dans l’infrarouge suggèrent que la formation de planètes dans le premier parsec entourant le cœur de notre galaxie. Sagittarius *, le trou noir supermassif qui s’y tapis pourrait dépouiller les planètes ou les embryons planétaires de leur étoile mère, les rapprochant suffisamment de lui même pour les morceler.  La photo-évaporation par la lumière des jeunes étoiles, combinée à des effets de marrée continus, pourrait augmenter la luminosité dans l’infrarouge de ces planètes orphelines, rendant leur détection possible même avec les instruments actuelles.

G2 est un objet poussiéreux suivant une orbite très excentrique autour de Sagittarius A*. Au périastre G2 passe à seulement ~ 200 UA du trou noir. G2 pourrait être une étoile de faible masse hébergeant un disque protoplanétaire ou bien une de ces planète capturée par le monstre.

Trajectoire de G2 au plus proche de Sagittarius A* (croix rouge). ESO/A. Eckart

Les simulations  de Trani et son équipe montrent que la planète peut être retirée à son soleil et se retouver sur une orbite indépendante autour du trou noir. Cependant, aucune des planètes simulées n’atteint une orbite aussi excentrique que G2. Le plus petit périastre obtenu est de  1750 UA, soit environ 9 fois plus que celui de G2. Néanmoins, les perturbations d’autres étoiles pourraient avoir permis à cet astre de se retrouver sur cette étrange orbite. G1, un autre objet poussiéreux découvert autour de Sagittarius A* aurait une orbite bien plus conventionnelle.

 

Référence:

  1. Dynamics of tidally captured planets in the Galactic Center (Alessandro Trani et al. 216)
Facebook Comments

Pas de commentaires